Burkina Faso : Éducation, santé, autonomie des femmes

La Commune rurale d'Ipelcé est située à 40 Km de Ouagadougou (capitale du Burkina Faso). Elle est constituée de 13 villages, dont Ipelcé (chef-lieu de la commune du même nom).

Depuis 2013, de nombreux projets ont été réalisés en étroite collaboration avec les partenaires locaux.

PROJET D'ENVERGURE: Construction d'un centre de santé intégré

La Commune d'Ipelcé comptait 3 petits dispensaires de fortune. 

À l'hiver 2017, une famille de Rouyn-Noranda a été très touchée par le récit d'un des leurs de retour de mission dans le cadre d'un projet documentaire sur le CSI Corcovado (voir plus bas). Cette famille a pris ce projet sous son aile et a réussi à réunir les 200 000 $ nécessaires à la construction d'un nouveau centre de santé équipé et adéquat. 

Les travaux de construction ont débuté en octobre 2017 et auront duré environ 2 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Projets réalisés 

Malgré le fait que l'entente de partenariat officielle entre le CSI Corcovado et la Commune d'Ipelcé ait pris fin (2013-2018), l'organisme a poursuivit certaines actions, tout en évaluant les possibilités d'un renouvellement d'entente de partenariat. 

Le contexte socio-politique au Burkina Faso étant très insécure, aucun nouveau séjour sur le terrain ne s'effectuera à moyens termes. Le CSI Corcovado maintient le lien avec ses collaborateurs burkinabés et se tient au courant des développements. 

2019:

- poursuite du parrainage scolaire pour une centaine de jeunes filles du Lycée d'Ipelcé. Initié en 2015, ce programme permet de soutenir les familles en défrayant en tout ou en partie les frais liés à l'inscription et à l'uniforme scolaire obligatoire.

- inauguration du Centre de santé intégré

 

2018:

- soutien de l'amélioration du français pour les 14 écoles primaires et le Lycée de la commune
Poursuite d'un programme initié en 2015 avec la direction du Lycé départemental, et étebdu aux écoles primaires de toute la commune. Activités parascolaires de pratique du français  menant à un festival culturel en français à la fin de l'année scolaire. Haut taux de participation chez les élèves. 

- poursuite de la construction du centre de santé

- aménagement des classes du primaire (armoires, tables, bancs). Merci à la FONDATION LOUISE GRENIER.

- électrification des écoles primaires (panneaux solaires). Merci à la FONDATION LOUISE GRENIER.

- poursuite du parrainage scolaire pour une centaine de jeunes filles du Lycée d'Ipelcé. Initié en 2015, ce programme permet de soutenir les familles en défrayant en tout ou en partie les frais liés à l'inscription et à l'uniforme scolaire obligatoire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- poursuite du programme de formation en couture en collaboration avec la Fondation Le Manguier et l'orphelinat de Sandeba.
Les deux jeunes femmes participantes au programme ont confectionné les uniformes scolaires pour les étudiantes du lycée qui bénéficient du programme de parrainage scolaire.

- Forage d'un puits et château d'eau au Lycée départemental d'Ipelcé. Merci à la FONDATION LOUISE GRENIER.

 

2017:

- Forage du puits et château d’eau dans le champ de la Coopérative des Femmes.
Ce forage a permis la culture de divers légumes tels que les haricots, poivrons, tomates, etc. Les récoltes ont été très abondantes en 2017, une fierté pour les femmes de la coopérative et toute la communauté.

Merci à la FONDATION LOUISE GRENIER et à la Fondation Coup de Coeur pour leurs appuis financiers.

À l'automne 2017, la coopérative a pu construire les infrastructures qui permettront l'élevage de petits animaux (poules, cochons, lapins). Un suivi du projet est en cours.

 

 

 

 

 

- Amélioration de la maîtrise du français dans tous les établissements scolaires.
Le développement d’activités concrètes pour l’amélioration du français comme instrument indispensable au succès et à la persévérance scolaire des élèves entrepris au Lycée depuis 2015 avait connu une expérience à l’école primaire locale de Sandeba. L’objectif de 2017 était de diffuser le concept au niveau primaire dans la douzaine d’écoles primaires de la Commune. Sept de ces écoles ont participé à un projet pilote pour 2017. Les établissements s’engagèrent à organiser un programme local d’activités parascolaires qui se termina par une compétition amicale lors d’un festival-spectacle ouvert au public (sketches, pièces de théâtre, chants, poésie, danses folkloriques etc.) à Ipelcé, avant les grandes vacances 2017.  La fin d'année scolaire 2018 sera de nouveau soulignée par ce festival inter-écoles, qui mobilise les élèves toute l'année durant afin de préparer un numéro culturel en français. Les meilleurs de chaque établissement compétionneront pour la grande finale.

Voici quelques photos de mai 2017:

Grand gagnant de la fête

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Amélioration du matériel audio-visuel au Lycée

Achat d'un photocopieur professionnel, d'un téléviseur et d'un ordinateur.

-Formation en santé et alimentation
Formation réunissant plus d’une centaine de femmes pour la présentation d’une activité vivante sur l’importance d’une saine alimentation. Avec des produits du terroir et disponibles au marché local à bas coût, elles firent la démonstration de la préparation d’une bouillie enrichie de protéines et de vitamines.

-Projets de couture en partenariat avec la fondation du Manguier et l’orphelinat de Sandeba
Signature de l’entente pour la poursuite d’une troisième session de formation de jeunes filles comme couturières. Les deux candidates actuelles en sont à leur dernière session et devraient être en mesure d’exercer le métier et gagner leur vie dans la communauté. Elles ont confectionné des habits pour toutes les femmes de la coopérative maraîchère et d'élevage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Parrainage de jeunes lycéennes

Plusieurs jeunes élèves, (majoritairement des filles) du Lycée de Ipelcé se voient dans l’obligation d’abandonner leurs études faute de moyens financiers des parents ou de la tendance traditionnelle de favoriser les garçons dans leur cheminement scolaire, en cas de nécessité.

Depuis 2010,  sur 647 élèves (filles), seules 274 sont parvenus en classe de 3 (2e cycle du secondaire) et 37 seulement en classe de Terminale. On en déduit alors une déperdition scolaire des filles de l'ordre de 57,65% jusqu'en classe de 3 et 94,28% en Terminale.
Tenant compte de cette réalité socio-économique et culturelle et afin de faciliter l’égalité des chances, un système de parrainage de  jeunes lycéennes a été mis sur pied en 2015. 40 jeunes filles ont ainsi bénéficié du programme pour l’année scolaire 2015-2016, avec comme résultat un taux de 95 % de rétention de ces filles à l’école.  Il faut donc poursuivre nos efforts! 

 

 

 

 

 

 

 

 

AUTRES PETITS PROJETS PONCTUELS

CORCOVADO appui financièrement d'autres petits projets tels que l'achat et l'installation de matériel divers, des rénovations urgentes, etc. 

DOCUMENTAIRE SUR NOTRE PARTENARIAT À IPELCÉ


Découvrez les personnes inspirantes qui poursuivent les actions et les efforts afin d'améliorer les conditions de vie des populations de la Commune d'Ipelcé au Burkina Faso.

Visionnez le documentaire de 30 minutes en cliquant ici.

Crédit réalisation: Virgil Héroux-Laferté

 

Ce documentaire a été rendu possible grâce à la participation du Fond d'éducation et d'engagement du public du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, géré par l'Association québécoise des organismes de coopération internationale, ainsi qu'à la participation du Fonds régional de productin et de diffusion de TVC9.

HISTORIQUE DU PARTENARIAT

De 2009 à 2013, le Centre de solidarité internationale Corcovado a appuyé un orphelinat à Sandeba, l'un des villages de la commune. Au fil des années, des donateurs mensuels ont permis d’acheter de la nourriture, des couches, des médicaments et autres matériels pour les enfants et le fonctionnement de l’établissement. En 2011, Corcovado a transmis ses contacts au département de Travail social du cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et depuis, 3 groupes d’étudiants ont effectué un stage d’un mois sur place.

En janvier et février 2013, deux groupes se sont relayés et l’appui apporté a débordé de l’enceinte de l’orphelinat pour s’étendre à deux écoles, un dispensaire et des maisons d’enseignants. Des panneaux solaires ont été installés, des matelas remplacés, des bibliothèques pleines de livres montées, des bâtisses rénovées, etc.

En novembre 2013, Corcovado a mandaté deux représentants afin d’aller à la rencontre des forces vives de la commune d’Ipelcé dans le but de mettre sur pied un partenariat quinquennal et un plan d’action sur plus long termes, ce qui permettra de coordonner des projets sur le terrain touchant différents secteurs et assurer un suivi ainsi qu’une pérennité. Ce partenariat est bien en vie et une réelle amitié s'est développée entre Corcovado et les différents acteurs du partenariat.

En juillet 2014, un groupe s'est rendu dans la comune de Ipelcé avec comme objectif principal débuter les travaux de construction de la nouvelle école primaire du village de Babdo. Le séjour a duré 1 mois et le groupe a pu organiser des activités au Lycée de Ipelcé et faire construire un pavillon pour les femmes, juste à côté du centre de santé. Le pavillon a été nommé Pavillon du Québec et a depuis servi de nombreuses fois pour la formation des femmes en santé, hygiène, soins des enfants, grossesses, etc. 

En avril 2015, toujours dans le cadre du plan quinquennal, deux chargés de projet sont  de nouveau rendus dans la Commune d'Ipelcé accompagnés de deux enseignantes à la retraite pour, entre autres,  aller terminer la construction de l'école dans le village de Babdo. La Fondation Louise Grenier qui a octoyé à Corcovado un montant de 28 000$ nous a permi d'aller terminer en beauté ce projet d'envergure. Plusieurs enfants ont maintenant accès à de vraies salles de classes et les enseignants peuvent exercer leur profession dans de meilleures conditions. Un projet d'appui à la francisation des enfants du primaire a aussi été entamé à Ipelcé. La problématique est que présentement, les enfants parlent le Moré à leur entrée à l'école française. Les enseignants ne viennent pas toujours de la région et ne parlent donc pas leur langue. Il est donc très difficile et pour les jeunes et pour les enseignants de comuniquer. Toujours dans le domaine de l'éducation, des rencontres avec les enseignants du Lycée ont été organisées afin de partager sur les méthodes pédagogiques. Des besoins ont été exprimés et Corcovado verra dans l'année qui vient comment nous pourrons y répondre. Enfin, au niveau de la santé, des formations en fabrication de fours artisanaux et en préparation de bouillie enrichie ont été dispensés à un groupe de femmes de Ipelcé dans le but de favoriser une plus grande teneur en nutriments dans la nourriture.

À l'automne 2015, un nouveau projet de parrainage de 30 jeunes filles du Lycée de Ipelcé a été mis sur pied. Ce projet consiste à soutenir financièrement la scolarité des jeunes filles afin de favoriser leur présence à l'école et leur donner plus de chance de poursuivre des études et ainsi s'assurer un meilleur avenir.

En janvier 2016, 4 représentants de Corcovado ont rendu  visite aux partenaires afin de poursuivre le projet en pédagogie avec les enseignants du Lycée et lancer un projet de coopérative de maraîchage et d'élevage en collaboration avec l'Association pour l'amélioration du bien-être de la femme et de l'enfant à Ipelcé. 

En Janvier 2017, 3 représentants de Corcovado se sont rendus sur le terrain pour poursuivre les projets et pour mettre en images nos actions de partenariat.

En Janvier 2018, 2 représentants de Corcovado, accompagnés du couple derrière la collecte de fonds pour le centre de santé, ainsi que de la directrice générale se sont rendus sur le terrain pour poursuivre les projets et pour mettre en images nos actions de partenariat.

En septembre 2018, un groupe de 6 bénévoles ont séjourné 1 mois à Ipelcé. Grâce à la Fondation Louise Grenier, un puits et un château d'eau ont été installés au Lycée départemental, entre autre. 

En septembre 2019, 2 bénévoles, accompagnés du vidéaste derrière le projet documentaire, de même qu'un membre de la famille qui a permis la réalisation du centre de santé, ont visité les partenaires et ont pu assister entre autres à l'inauguration officielle du centre de santé, déjà ouvert depuis plusieurs mois.