À proposL'historique

L’organisme Alliance CORCOVADO a vu le jour en 1984. On célèbre donc ses 30 ans d’existence en 2014. Au cours des années, il a supporté Murielle Fortin, originaire du Témiscamingue, dans ses œuvres auprès des enfants de la rue et autres démunis de Salvador de Bahia au Brésil. Le regroupement de bénévoles de Rouyn-Noranda, Mission Partage, a soutenu financièrement les projets durant de nombreuses années en réparant et vendant des meubles usagés (entre autres) et a par la suite ouvert son appui aux organismes locaux. Le regroupement a cessé ses activités en 2014.

En 2003, à la suite d’une visite de Mme Louise Dallaire au Niger, Corcovado a décidé de venir en aide au peuple Peul et creuser lui un puits. Autour de ce puits s’est formé un village du nom de Tagayet. Mme Dallaire a écrit un livre sur sa première expérience avec ses amis Peuls « Les touristes ne vont pas à Abalak » et a réalisé un film-documentaire avec son fils Matthiew Klinck, « Tagayet ».

En 2006, l’organisme a changé de nom pour devenir le Centre de solidarité internationale Corcovado et a eu pour la première fois pignon sur rue au centre-ville de Rouyn-Noranda. La mission s’est élargie pour ajouter le volet sensibilisation du public à celui de soutien de projets de développement international.

Environ 1 an plus tard, les bénévoles ont mis sur pied une petite librairie d’occasion, « Équi-livre », maintenant connu sous le nom de Librairie Corcovado. Le public était invité à s’informer auprès des bénévoles au bureau, bouquiner de même que se procurer des produits équitables, produits qui ont été ajouté aux livres comme source de financement. La librairie s’est développée et offre maintenant une très grande variété d’ouvrages.

En 2009, le groupe Les Volontaires autonomes s’est joint à l’organisme. Depuis des groupes de bénévoles, majoritairement retraités, sont allés au Pérou pour mettre sur pied une garderie, rénover une maison pour femmes dans le besoin et supporter la création de petites écoles maternelles dans les Andes. Le groupe est aussi allé à Haïti en 2013 et en République Dominicaine en 2014 et 2015.

Un autre groupe s’est également greffé à nous au même moment dans le cadre d’un projet d’appui à un orphelinat au Burkina Faso, dans la commune d’Ipelcé. Depuis, quelques groupes de bénévoles se sont rendus sur le terrain afin d’apporter leur soutien à l’orphelinat, et aussi à d’autres établissements de la commune, telles que des écoles.

En novembre 2013, une entente de partenariat a été signée entre le comité à Ipelcé et Corcovado. Corcovado prend donc en charge les différents projets sur la table et travaille en étroite collaboration avec ses partenaires burkinabés. Des actions en pédagogie, santé, éducation, etc. sont en cours.

Depuis 2013 également, le Grupo Icacal s’est joint à Corcovado et œuvre au Guatemala dans des communautés au bord du lac Izabal, pour améliorer l’accessibilité à l’éducation au niveau primaire.

Outre les projets internationaux, l’organisme a développé au fil des années une expertise en éducation et en sensibilisation du public. En effet, des ateliers adaptés au niveau des écoles secondaires et des cégeps, des kiosques d’artisanat et de produits équitables, des projections de films et de documentaires, des conférences et des témoignages, etc. convient chaque année la population de tous les âges à s’informer sur la solidarité internationale et poser des gestes concrets pour l’amélioration des inégalités mondiales.